La caféine : Une solution pour une perte de poids sans régime ?
Qui n’a pas déjà voulu trouver une recette miracle pour atteindre son objectif de perte de poids ? En passant par les innombrables heures de cardio, le cardio à jeùn, les “waist shaper”, les mille et une diètes et, bien sûr, les stimulants. Les gens sont de plus en plus attirés vers les fat burner (brûleur de graisses) pensant que ceux-ci les aideront à perdre les quelques kilos en trop sans changer ses habitudes de vie. La caféine est souvent retrouvée dans ce type de produit et on la retrouve plus communément dans le café, le thé, les boissons énergisantes, les boissons gazeuses, le cacao… Cependant la teneur en caféine varie d’un aliment à l’autre. Par exemple, dans un café filtre on retrouve 179mg de caféine/tasse de liquide versus dans un café instantané où il y a environ 76-106mg de caféine/ tasse de liquide. On peut aussi la trouver sous forme de capsule et dans ce cas-ci ce sont des capsules comprenant 100 ou 200mg de caféine (Gouvernement du canada, 2012). Peu importe sous quelle forme elle est consommée, les questions entourant la caféine et la perte de poids sont :
1) La caféine pourrait avoir des effets sur les sentiments de satiété et ainsi avoir un impact sur les apports énergétiques ?
2) La caféine améliore la performance sportive, et ainsi, augmente la dépense énergétique lors de l’entraînement ?
3) La caféine combinée à de l’activité physique permet de créer un plus grand déficit énergique que l’activité physique de même intensité pratiqué seul ?
Dans les trois prochaines infolettres nous répondrons à ces trois questions pour vous permettre de faire les meilleurs choix possibles dans votre processus de perte de poids.

Tout d’abord il est important de comprendre le concept de balance énergétique. La balance énergétique est l’équilibre entre l’apport énergétique et la dépense énergétique. L’apport énergétique, c’est la quantité totale de calories qui vont être ingérées, que ce soit par les aliments solides ou liquides. Tandis que la dépense énergétique va provenir des calories utilisées pour faire fonctionner le métabolisme basal, lors d’activité physique et aussi pour la thermogénèse alimentaire (digestion des aliments). Lorsque la dépense est plus élevée que l’apport on parle de déficit énergétique et c’est ce qui entraînera une perte de poids (National Heart, Lung, and Blood Institue, 2013).
*** Il est important ici de spécifier que dans un processus de perte de gras sain et efficace il faut considérer bien plus que seulement le déficit énergétique, soit le stress, le sommeil, l’hydratation, les habitudes de consommation… ***

La réponse concernant la première question est très ambivalente.
1) La caféine pourrait avoir des effets sur les sentiments de satiété et ainsi avoir un impact sur les apports énergétiques ?
OUI et NON
Dans plusieurs études, il a été démontré qu’il n’y pas de différence significative quant aux sentiments de satiété, et ainsi, l’apport énergétique chez des personnes de poids santé. Par contre, les résultats semblent différents chez les personnes en surpoids. Une étude a été publiée en 2014 par Gavrieli et ses collaborateurs qui s’intitule : Effect of different amounts of coffee on dietary intake and appetite of normal-weight and overweight/obese individuals. Ils ont démontré que chez des personnes en surpoids ou obèses, il y avait une différence significative d’environ 500-700 calories quotidiennes pour ceux qui avaient consommés une dose importante de caféine, soit 6 mg/ kg de poids corporel. Cependant, il est important de comprendre que cette étude a seulement été fait chez 16 sujets, alors ce n’est pas suffisant pour généraliser les effets sur la population entière. De plus, il faut considérer que pour atteindre ces résultats, ils ont dû consommés 6mg de caféine/kg de poids ce qui est très élevée. Les recommandations de Santé Canada en terme de consommation de caféine par jour se situe environ à 400mg ce qui équivaut à prendre 6mg/kg de poids chez une personne pesant 147lbs/66kg (Gouvernement du canada, 2012). De plus, les études démontrent seulement des résultats à court terme. Il ne faut pas éloigner l’hypothèse que le corps peut s’habituer à cette quantité de stimulant et ne plus obtenir les mêmes résultats à moyen-long terme. Finalement, les études sont pour la plupart testés chez des populations en santé. Cela ne nous permet par de savoir les effets néfastes d’une telle consommation de caféine chez une population symptomatique. Ne pas oublier que la caféine peut causer chez certaines personnes de l’anxiété, de l’insomnie, des maux de têtes…
En conclusion, pour toutes les raisons citées ci-dessus, l’Équipe FitToProve ne recommande pas la consommation de caféine à des fins de gestion de l’apport énergétique pour perdre du poids.
Retrouvez-nous dans l’infolettre de janvier pour connaître la réponse à la question 2).

Bibliographie
Gavrieli, E. Karfopoulou, E. Kardatou, E. Spyreli,E. Fragopoulou, C.S. Mantzoros,M. Yannakoulia (2013) Obesity; Wiley Online Library, 21:6, 1127-1132 Gouvernement du Canada. La caféine dans les aliments. [en ligne] www.canada.ca/fr/sante-canada/services/aliments-nutrition/salubrite-aliments/additifs-alimentaires/cafeine-aliments/aliments.html [29.11.17]
National Hurt, Lung, and Blood Institute. Balance Food and Activity. [en ligne] www.ncbi.nlm.nih.gov/pubmed/23671022 [29.11.17]

*Carolan Bouchard

Inscris-toi

à notre infolettre pour recevoir des informations et des articles concernant l’entrainement.

Félicitation, vous recevrez un courriel bientôt